Pesto à la sauge

ByMarino logo pousse
” Un pesto étonnant et de saison puisque la sauge reste fièrement dans nos jardins tout l’hiver! L’essayer, c’est l’adopter. “

Le Marché

50 g de feuilles de sauge fraîche bien rincées
50 g AU CHOIX de noix de cajou ou de pignons de pin, de noix ou d’amandes ou de graines de tournesol si possible trempées quelques heures et bien rincées
5 gousses d’ail épluchées
2 càs de jus de citron
3 càs d’huile de noix
25 cl d’huile d’olive (minimum)
Sel ou tamari selon le goût

Matériel

Au choix : blender, extracteur ou si vous êtes puriste, mortier ou moulin mécanique

Aux Fourneaux

1 Faites ‘décrudire’ l’ail épluché pendant quelques minutes au cuit-vapeur.

2 Placez tous les ingrédients dans le bol du blender et mixez jusqu’à obtention d’un pesto bien lisse.

3 Si vous utilisez un extracteur type Jazz Max, vous obtiendrez un pesto plus goûteux et d’une consistance plus brute. Dans ce cas, moulinez successivement la sauge, l’ail et les oléagineux choisis avec le cône broyeur. terminez par un morceau de carotte ou de courgette pour pousser les résidus).

4 Fouettez ensuite avec l’huile d’olive, l’huile de noix et le jus de citron. Salez selon le goût.

5 Conservez au frigo dans un récipient en verre, jusqu’à 3 jours max !

Note(s)

Aaaah les pestos! Un pesto dans votre frigo et vos papilles frétillent de plaisir! Si celui-ci se passe de fromage, c’est grâce à la puissance de la sauge, une précieuse plante aromatique dont le nom latin “salvia” nous rappelle qu’elle est salvatrice!   En outre, elle a le don de passer l’hiver dans nos jardins sans courber l’échine. Magique!

Pour créer vos pestos maisons in-ra-ta-bles,  mariez les ingrédients suivants :

  1.  Un oléagineux (noix, tournesol, amandes, noisettes, graines de courges, cajou, pignons de pin…),
  2.  Une herbe fraîche (basilic, roquette, coriandre, persil, ail des ours, origan frais, feuilles de capucine, orties fraîches….)
  3.  Une épice : cumin, coriandre…  ou un mélange : curry, zatar, ras-el-hanout….
  4.  Un fromage de préférence à pâte dure (Parmesan, Padano, Cheddar…)
  5.  Une huile précieuse : olive, noisette, noix, avocat, courge ou un mélange de votre cru.
  6.  De l’ail
  7. Un trait de jus de citron (optionnel)
  8.  Du sel (ou de l’Umé Su, du tamari ou du Shoyu).

 

Vigilance conservation!  A moins d’avoir été fermentées au préalable, les légumes frais et les plantes aromatiques fraîches ne conservent pas longtemps dans l’huile et pourraient même faire tourner votre super recette en poison! Pour en savoir plus, jetez un oeil sur le blog très avisé de Marie-Claire Frédéric  ni cru ni cuit.

 

Alors? Vous me partagez vos créations?

Scrountch futé !

Pas de Scrountch futé ici ! Aurez-vous des idées futées ?

Vous avez aimé cette recette ? Partagez-là !

Share on facebook
Share on email

Envie de plus d’inspiration ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez artisan.e de votre santé et gardien.ne de votre corps. Quelle assiette et quels gestes pour se nourrir avec amour ?

Suivez-moi sur :

Blog

Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle !

Truffée de recettes et d’astuces pour se sentir bien ✨

✨